Via Ferrata

  • Posté le : 17 novembre 2006

via ferrata

En France, les via ferrata, ces parcours sportifs et ludiques seraient apparus dans le sud (Hautes-Alpes) vers 1989. Depuis, le phénomène a pris beaucoup d’ampleur et on peut maintenant dire qu’il s’agit non plus seulement d’itinéraire de montagne mais bien d’itinéraire rocheux souvent (hum !) sécurisé par un câble avec, dans les passages raides, des marches métalliques permettant normalement une progression aisée. Mais les parcours, les moyens techniques employés, et surtout le but dans lequel les via ferrata actuelles sont créées font qu’elles n’ont plus beaucoup de points communs avec les premières via ferrata des Dolomites.

Certains parcours ont une débauche invraisemblable de câbles, d’ échelons métalliques, de tubulures et de ferraille diverses tel celui de Pontamafrey. D’autres possèdent plusieurs parties différentes, une facile et une plus délicate (falaise de la Balme), d’autres encore sont bêtement une succession d’échelles de bas en haut (Vénosc). Certaines, par contre, atteignent presque la perfection comme celle de La Chal. Ces différences sont dues soit à la volonté des communes, soit aux différents équipeurs ou aux matériaux utilisés.

A côté de ces randonnées existe un type de circuit essentiellement caractérisé par des équipements métalliques qui en constitue l’attrait essentiel, sportif, permettant de surmonter des parois infranchissables en apparence ou donnant une assurance confortable pour se risquer sur des vires vertigineuses. Ces voies sont plus ou moins difficiles mais jamais réellement à la limite du possible pour un sportif entraîné et confiant. Un vrai varappeur passerait d’ailleurs rapidement dans ces voies en dédaignant tout cet attirail artificiel…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...