Saut à l'élastique

  • Posté le : 25 novembre 2006

Le saut à l’élastique, contrairement aux idées reçues n’est pas un sport mais une activité extrême (car cela ne nécessite aucun entrainement physique). Cette activité consiste à se jeter dans le vide avec une corde élastique accrochée aux chevilles ou au torse destinée à ralentir puis à stopper la chute libre. On lui donne aussi le nom de benji, bungie ou bungee.

Cette activité s’est développée à partir des années 1980. Elle s’inspirait alors d’un activité traditionnelle du Vanuatu, où un rite initiatique consiste à sauter de 25 mètres en se freinant à l’aide d’une simple liane. Ce sont en particulier les Saa qui pratiquent ce rituel.

Le premier saut en Europe semble être celui de David Kirke le 1er avril 1979 au pont Clifton de Bristol. Le saut à l’élastique est introduit en France par le Néozélandais Alan-John Hackett.

Aujourd’hui, le saut à l’élastique est pratiqué le plus souvent à partir d’un pont, mais il est également possible aux amateurs de sensations fortes de sauter d’une grue ou d’un téléphérique. Certains d’entre-eux osent même s’élancer d’une montgolfière !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...