Woopy

  • Posté le : 18 mars 2007

Depuis 1995, Laurent de Kalbermatten expérimente des systèmes de gonflage de tous types d’ailes en vue d’obtenir une machine volante la plus légère et la moins encombrante possible.

Avec le concept Woopy-fly et son système de gonflage à soufflantes, on s’approche réellement du but recherché. Des centaines de vols exécutés tant en vol libre qu’en version motorisée ainsi que des tests en charge et à haute vitesse et d’intenses séances de simulation informatique ont permis à Laurent de Kalbermatten de valider le concept.

Parallèlement avec le précieux soutien de son pilote d’essai Guy-Bertrand Jaquier, de nouvelles idées et applications ont été développées vers des sports  » terrestres « . Le but : utiliser ce concept d’aile gonflée pour prolonger des sauts à ski et snowboard. Le WOOPY Jump est né…

Le principe du Woopy Jump est simple. C’est une aile confectionnée en tissu nylon de haute qualité et dont le profil aérodynamique autostable est mis en forme par gonflage. Deux petits ventilateurs électriques de 6W chacun, alimentés par des batteries, assurent cette mission. Ainsi le Woopy Jump contrairement au parapente est entièrement gonflé avant le décollage. Il suffit ensuite de se mettre face à la pente et de skier. Le Woopy Jump s’élève de lui-même au-dessus du pilote. Ce dernier n’a plus qu’à sentir la portance et « jumper » à sa guise. Une fois en vol la pression de l’air vient s’ajouter à celle des ventilateurs qui n’ont plus alors qu’un rôle auxiliaire.

Le pilote est suspendu par un harnais à un longeron en aluminium et fibre de verre qui traverse l’aile de part en part. Deux poignées solidaires de ce longeron servent à manoeuvrer l’appareil. Le pilotage se fait tel un delta-plane avec des possibilités d’agir sur le roulis et le tangage afin de prolonger et de diriger des sauts…

Pour permettre à tous cette nouvelle façon de glisser, le premier parc spécialement développé et adapté au Woopy Jump voit le jour à Morgins. Situé au coeur du domaine skiable de la Foilleuse, ce parc a été étudié pour permettre la progression du débutant au chevronné. Les remontées mécaniques, grâce à l’enthousiasme de leur Directeur Jacques Nantermod, n’ont pas hésité à mettre à disposition leur infrastructure et leur sens de l’accueil pour ce concept unique au monde. Sentir la gravité lunaire en toute sécurité, se déplacer entre ciel et terre voilà deux des objectifs de ce nouveau sport.

Extrait de www.woopy-fly.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...