Interview d'Edouard Duban de Freefly.fr

  • Posté le : 3 septembre 2007

J’inaugure une nouvelle série pour Sports-Extremes.net : des interviews exclusives de passionnées de sports extrêmes en tout genre.
Pour ce premier numéro, il s’agit d’Edouard Duban, créateur de Freefly.fr.

Photo freefly: Luis Lopez Mendez

Alors tout d’abord, FreeFly, c’est qui? Une entreprise, une initiative personnelle, ou encore une association ?

Le Freefly est une des discipline de la chute libre au même titre que la précision d’atterrissage ou le vol relatif elle se pratique en loisir et en compétition. Le jour ou j’ai voulu créer mon premier blog, je me suis demandé quel en serait le thème et comme ma passion est la chute libre et en particulier le Freefly, j’avais déjà trouvé mon sujet.
J’ai cherché un nom de domaine qui me paraissait coller avec la chute libre, j’ai constaté que freefly était disponible et je l’ai acheté tout de suite.
Cet été j’ai crée ma société qui a pour but de proposer des sauts découverte ou encore des stages en chute. Donc on peut dire que freefly.fr c’est une petite boite qui démarre !

Pourquoi avoir fait ce site ?

Ce site a pour but de montrer de belles images et de belles vidéos, de permettre aux gens de comprendre ce qu’est la chute libre et le freefly. Disons que le « grand public » n’a pas trop de connaissances sur ce sujet et je trouve que les vidéos méritent d’être regardées par tous car elles donnent une autre idée de ce qu’est ce sport, moins extrême qu’il n’y parait peut être et surtout accessible au plus grand nombre.

Cette passion de la chute libre elle te vient d’où ?

Un soir il y a quelques années, un de mes amis d’enfance m’a dit , « Edouard j’ai testé un truc génial » et il m’a tout décrit comme si on y était, le week-end suivant, nous partions faire mes premiers sauts avec un groupe de copains. L’ambiance était géniale, l’expérience inoubliable. C’était vraiment un dépassement de soi et arrivé en bas nous n’avions qu’une envie: recommencer

Quels sont tes conseils pour bien commencer la chute libre ?

  • Faire des économies: la chute libre est malheureusement un sport coûteux
  • Choisir entre le baptême « saut en tandem » moins coûteux et très facile d’accès car vous êtes accroché à un moniteur qui gère tout le déroulement de la chute ainsi que l’ouverture du parachute et l’atterrissage ou le stage de progression en chute « PAC » ou l’on bénéficie d’une formation théorique d’une journée au bout de laquelle on effectue un premier saut escorté de deux moniteurs qui vous tiennent et ouvrent votre parachute si il le faut. Vous êtes guidés à la radio pour l’atterrissage. Cette formation est vraiment géniale car en 6 sauts vous devenez totalement autonome en chute.
  • Choisir une drop zone sympa, près de chez vous ou non, beaucoup proposent des hébergements pas cher, et essayez de partir avec des copains ou copines.

Pratiques-tu d’autres sports extrêmes ?

Pas tellement, j’ai mon niveau 1 de plongée sous marine, je ne suis pas très téméraire, la chute libre m’a donné un peu plus confiance en moi à ce niveau là et du coup j’ai vraiment envie de tester d’autres sports comme le rafting ou me remettre à l’escalade, j’ai repris un peu le ski et tenté d’apprendre le surf ( atlantique oblige ) cet été, quand les conditions météo n’étaient pas au RDV pour sauter.

Quel est ton meilleur souvenir de chute libre ?

Mon dernier saut !

La chute libre idéale c’est quoi ?

Un avion qui monte vite et haut, un saut « sécu », des potes, des paysages incroyables, des moments de bonheur, le sourire arrivé en bas …

Le mot de la fin ?

Merci pour cette interview, j’espère que ceux et celles qui auront envie de se jeter n’hésiterons pas à me contacter pour avoir plus d’infos et connaître les meilleurs spots pour bien débuter.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...