Kayak de l’extrême en Suède

Kayak de l’extrême en Suède
  • Posté le : 30 décembre 2013

Isak Öhrström ne peut attendre l’été pour faire du kayak. Alors que la glace s’infiltre dans les moindres petits recoins de sa combinaison, le Suédois n’a pas peur d’affronter l’eau glaciale de Scandinavie.

« Cold »

Voici le nom du « short » film réalisé par Erik Garmo et dans lequel Isak Öhrström a accepté de figurer dans le rôle d’un kayakiste givré. Motivations : montrer à quel point les conditions hivernales sont dures dans toute l’Europe et particulièrement en Suède. Le froid et la neige feront toujours braver de nouveaux défis aux riders. Nous en avons l’exemple parfait avec la création du snowkayak.
Avant cet exploit, Isak Öhrström était déjà allé s’entraîner à Pau, au Stade d’Eaux Vives Pau-Pyrénées en prévision des championnats du monde de kayak qui s’y dérouleront en 2017.

L’extrême n’a pas de limites

Pedro Oliva a lui aussi repoussé les limites de l’extrême en allant défier le volcant Kilauea à Hawaii. De même, Ben Stookesberry avait fait une session sur l’archipel de Svalbard en Norvège et « jump » à 20 mètres de hauteur à travers un passage plus qu’étroit. L’ascension des Inga Rapids au Congo par Steve Fisher reste aussi incontournable. A moins d’être dans un club depuis de nombreuses années, nous vous conseillons de viser l’extrême d’abord en vélo et surtout avec un matériel approprié. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site bikester.fr. Mais si l’entraînement est une chose, s’amuser en est une autre. Souvenons-nous de ce que Steve Fisher disait à ce propos : « partager les défis et les réalisations avec des amis ».

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...