Comment réchapper à des vagues mortelles – Red Bull Cape Fear 2014

  • Posté le : 9 juin 2014

Depuis que la Red Bull Cape Fear existe il y a eu plusieurs blessures graves, du coup les différentes équipes de sécurités réfléchissent à ce qu’il faut faire pour réchapper aux vagues mortelles de cette compétition.

Info by Red Bull :

Les vagues les plus effrayantes sont aussi celles qui donnent au surf tout son prestige. Et peu de vagues sont aussi terrifiantes que celle de Cape Fear, à Sydney.

Cette vague, également appelée Ours par les locaux, ne devrait même pas être un spot de surf. Le simple fait que quelqu’un ait imaginé qu’il soit possible d’y faire quelque chose sur une planche prouve que le surf, et notamment le surf de grosses vagues, ne peut progresser qu’avec l’aide des riders les plus téméraires et les plus courageux. Entre folie et maîtrise l’écart est parfois ridicule.

Un constat que dresse Mark Matthews, amoureux du spot et organisateur du Red Bull Cape Fear : « aucune vague de cette taille n’est aussi violente que Cape Fear. Les eaux sont peu profondes, le swell est très violent et la vague brise à 10 ou 15 mètres des rochers. Si vous tombez et que vous avez la chance de ne pas heurter le fond, vous pouvez quand même être emporté vers ces rochers. C’est une vague très dangereuse et peu de personnes sont prêtes à prendre le risque de la surfer ».

Fort heureusement, Mark Matthews a réuni quelques-uns des surfeurs les plus courageux de la scène actuelle pour le Red Bull Cape Fear. Alex Gray, Bruce Irons, Dave Rastovich, Dean Morrison, Ian Walsh, Jamie O’Brien, Jesse Polock, Koby Abberton, Laurie Towner, Makua Rothman, Mark Mathews, Richie Vaculik, Ryan Hipwood et Shane Dorian seront de la partie. Pour les départager, le contest propose un format de compétition inédit.

  • Six duels en man on man
  • Chaque duel oppose deux surfeurs dont les profils sont les plus compatibles
  • Comme en boxe, les cinq premiers duels déterminent l’affiche du sixième et dernier
  • Chaque duel est double : 20 minutes à la rame et 20 minutes en tow-in
  • Les surfeurs sont jugés sur la taille et la difficulté des vagues qu’ils choisissent
  • Quatre surfeurs sont à l’eau en même temps : deux s’affrontent à la rame pendant que deux autres s’affrontent en tow-in
  • Chaque duel sacre un vainqueur

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...