Le 30 avril dernier disparaissait Ueli Steck, alpiniste suisse, recordman de vitesse d’ascensions dans les Alpes et soloiste de génie. Cette vidéo que nous vous proposons en hommage à Steck revient sur sa carrière.

Regardez bien la vitesse à laquelle il va, c’est juste effarant.

Ueli Steck homme d’exploits

Ueli Steck  s’apprêtait à gravir l’Everest et le Lhotse au Népal dans la mythique chaîne de l’Himalaya. Ueli Steck était, à l’image des solistes des grands sommets récemment mis en lumière et en mots par Gilles Chappaz (En solo, editions Glénat), un homme de volonté, de courage…et d’entreprises un peu voire carrément folles. Donc forcément pour un grimpeur de sa trempe, de records. En 2015, il réalise l’exploit de gravir en 62 jours pas moins de 82 somments de plus de 4000m dans les Alpes. Ueli Steck, c’était le Usain Bolt des ascensions.

Chute mortelle au pied du Nuptse, au Népal

Il avait déjà frôlé la mort en 2013, se promettant de ne plus ainsi risquer sa vie. Mais il faut croire que l’attrait des sommets était trop fort.

A à peine 40 ans, il était l’un des plus célèbres alpinistes de sa génération, surnommé la « swiss machine ». Un surnom qu’il n’aimait pas, d’ailleurs. Steck est décédé dans des conditions encore inconnues d’une chute de plus de 3000m, alors qu’il était en période d’acclimatation active.