edward cook skatekeet documentaire

Edward Cook propose dans ce court métrage de vivre avec Keet, jeune Hollandaise de 10 ans, sa passion du skateboard. Car fille et skate, ça n’est pas toujours, dans le regard des autres, une association évidente.

À 10 ans, Keet est une vraie skateuse. Elle passe le plus clair de son temps à s’entraîner dans les rues de La Haye aux Pays-Bas, en compagnie de ceux qui partagent son hobby, quasi exclusivement des garçons plus âgés qu’elle. Auprès desquels il lui est difficile de s’intégrer. Le gap de l’âge et du sexe est difficile à franchir malgré la passion commune du skate.

Dans son école, peu de filles comprennent sa passion, et Keet explique les moqueries et ce sentiment de n’être pas à sa place avec sa planche de skate. A l’âge où beaucoup commencent à montrer un intérêt certain pour les garçons ou la mode, Keet vit un décalage pas toujours facile à encaisser.

Elle m’ont dit que j’étais dans le mauvais vestiaire. Que je devrais être dans celui des garçons.

Avec Keet, c’est toute la question des genres, et des rôles que l’on veut donner aux gens. Les catégoriser, les mettre dans des cases. Elle retranscrit très bien également, l’esprit du skate et de tous ces sports dits « alternatifs »: pas de règles, que du fun.

Mais Keet ne s’en laisse pas compter: elle veut encourager les filles à skater, à partager leur passion. Avec d’autres filles, elles créent leur propre logo. Pour elles, le skate n’est pas un sport de garçons, mais bien un sport pour tous et toutes.
wAAACwAAAAAAQABAEACAkQBADs= - Skate pour tous: Keet, petite skateuse hollandaise de 10 ans