là ou vont les morts polar ecosse mcilvanney

Après trois années dans la nature, le baroudeur Gerry Conway est de retour dans son bureau du Glasgow Tribune. Mais trois ans c’est très long dans la presse et les temps ont changé – les lecteurs sont de moins en moins nombreux, les budgets très serrés et l’éthique jadis rigoureuse du journal part à vau-l’eau. Avant, il était le reporter-vedette du journal mais à présent il est dans l’ombre de son ancien protégé, Martin Moir. Mais lorsque Moir est porté disparu au moment où une grosse affaire explose et qu’on découvre son cadavre dans une carrière inondée, l’enquête entraîne Conway dans les bas-fonds de la ville. Bravant l’hostilité des mafieux, des politiciens ambitieux et des propriétaires de son propre journal, Conway s’aperçoit qu’il a encore suffisamment de ressources pour faire sortir un gros scoop. Mais tout le monde n’a pas envie d’entendre cette histoire alors que la ville se prépare à accueillir les Jeux du Commonwealth à la veille du référendum sur l’indépendance de l’Écosse. McIlvanney explore les interactions troubles entre le crime et la politique dans l’Écosse d’aujourd’hui.

McIlvanney mène son lecteur et son intrigue d’une main de maître une fois de plus ! McIlvanney évoque les bas-fonds les plus obscurs de la ville avec une précision extrême.  Le lecteur découvre Glasgow dans tous ses recoins, son atmosphère si particulière. La narration à la première personne donne un dynamisme appréciable. Tous les personnages sont intéressants, bien campés, et on prend plaisir à les suivre tout au long du roman. Suspense et dépaysement garantis !

En format poche aux éditions Points